Logo running brains robotics blanc

Comment ENEDIS Poitou-Charentes améliore la sécurité et la connaissance de ses sites sensibles

Patrouille jour et nuit du robot autonome exterieur

ENEDIS intègre encore un robot autonome dans ses sites sensibles pour assurer la sécurité mais aussi améliorer la connaissance de ses sites.

Les postes sources, des sites exigeants et sensibles

ENEDIS est chargée de la distribution d’électricité sur le territoire. A ce titre, elle possède ce que l’on appelle des postes sources où elle reçoit de la très haute tension en provenance du réseau de transport (RTE) et doit l’abaisser et la distribuer localement pour les entreprises et les particuliers. Autant dire que certains de ces postes sources sont hautement stratégiques pour la stabilité du pays.

ENEDIS doit répondre à plusieurs challenges : lutter contre les vols de matériaux, se prémunir contre les intrusions involontaires (curieux par exemple) ou malveillantes mais aussi assurer une surveillance technique de ses installations qui sont très souvent éloignées des centres urbains. Le coût d’un dysfonctionnement se compte en dizaine de milliers d’euros voire beaucoup plus parfois et que dire des incendies !

ENEDIS a testé plusieurs solutions sur ses postes sources comme l’installation de caméras fixes, de capteurs (IoT) ou bien d’autres solutions comme des centres de vidéosurveillance avec système mobile. Aucune de ces installations n’a permis d’assurer une surveillance complète des sites, à un coût raisonnable et avec la souplesse rendue nécessaire par un site évoluant régulièrement.

Une solution innovante, facile à mettre en œuvre et répondant à tous les besoins

ENEDIS Poitou-Charentes a été informée d’une expérimentation menée pendant 12 mois par son homologue et voisin de ENEDIS Aquitaine Nord. La solution a consisté à mettre en œuvre sur un poste source le robot GR100 de Running Brains Robotics. Le GR100 est un robot extérieur autonome, évoluant par tout temps, de jour comme de nuit et assurant simultanément les missions de surveillance et d’inspection. Le robot cherche à détecter les personnes et véhicules durant ses patrouilles. Il en profite également pour réaliser des mesures spécifiques sur les équipements électriques, notamment des mesures thermographiques et ainsi prévenir toute situation anormale.

Un résultat mesurable très rapidement

Robin Godard, chef de pôle à l’ARCIS, l’Agence Régionale de Conduite et d’Interventions spécialisées supervise le projet d’exploitation du robot sur l’un des postes sources de la région. Ce poste source, situé près de Saint Jean d’Angely, est un poste récent qui traite essentiellement de l’énergie en provenance de sources renouvelables. Après quelques mois d’utilisation, Robin Godard affiche sa satisfaction et souligne les capacités de dissuasion du robot. Les équipes qui interviennent régulièrement ont bien accepté le robot et apprécient sa souplesse d’emploi. Le fait que le robot soit entièrement made in France améliore la perception de cette solution par les personnels.

Le gros point fort de la solution selon Robin Godard est son efficacité et aussi sa souplesse, le fait d’avoir la main sur le logiciel du robot, de pouvoir simplement et rapidement modifier ses paramètres de mission. Par ailleurs la qualité de ses algorithmes de détection embarqués et surtout le fait de pouvoir faire une levée de doute en quelques minutes en font une solution répondant parfaitement aux besoins d’ENEDIS : la capacité de réaction rapide et la souplesse apportée par cette solution, répond parfaitement à la problématique qui était posée. Par ailleurs, le fait que le robot couvre toute la surface potentielle du site et qu’il enregistre les données d’intérêt est un atout précieux dans la conduite de l’installation.

Robin Godard met également en avant le service apporté par Running Brains Robotics et la disponibilité d’une équipe technique d’astreinte H24 en cas de problème. Jérôme Laplace, PDG de Running Brains ne dit pas autre chose : « une excellente technologie n’est rien sans un excellent service ». Enfin, le robot étant proposé en mode locatif, maintenance incluse, forment un ensemble de dispositions qui permettent la mise en œuvre facile d’un tel projet. Robin Godard apprécie le caractère évolutif du robot, les équipes de Running Brains Robotics proposant régulièrement des améliorations logicielles du robot, rendant celui-ci toujours plus efficace et intéressant.

Ainsi, après la détection d’intrus et les mesures thermographiques mises en œuvre sur ces premiers mois, de nouveaux points de surveillance vont être mis en œuvre comme la vérification que le portail d’entrée est bien fermé. Ceci est rendu possible par l’ajout d’un traitement d’image spécifique, l’image étant prise par le robot, toujours du même point de vue et avec les mêmes équipements. Les possibilités sont très grandes. Plutôt que de proposer des capteurs répartis sur l’ensemble de l’installation, capteurs qu’il faut connecter et à qui il faut ajouter un plan de maintenance, la solution proposée par le robot consiste à mettre ces capteurs sur le robot et donc à les rendre mobile, la maintenance étant assurée par Running Brains Robotics. L’installation se fait en un ou deux jours et seule une prise électrique est nécessaire aux équipes de Running Brains Robotics.

Le GR100, une solution made in France qui va se déployer chez ENEDIS

La satisfaction d’ENEDIS ne se dément pas et d’ores et déjà un troisième robot va être mis en place en Ile de France. Le GR100 est une solution fiable, souple et performante dont l’usage a vocation à s’étendre chez ENEDIS. L’innovation, quand elle apporte un retour sur investissement rapide et mesurable, et qu’elle est supportée par un service de qualité ne peut que s’imposer auprès des équipes opérationnelles.

Partager ce post